bullshit

«  L’association Bullshit a pour objet de promouvoir et développer les cultures alternatives »

« Bullshit » textuellement en anglais cela veut dire «  Merde de taureau »…Mais ce mot est en fait qu’une expression anglophone utilisé pour dire « conneries » : « This is Bullshit ! » (Ce sont des conneries !). Un double clin d’œil donc, puisqu’en effet, les activités chères à notre cœur (skateboard, art urbain, graffiti… etc), s’apparentent plus à « des conneries » pour nos détracteurs, qu’à des activités porteuses de valeurs vertueuses.

Deux idées qui s’opposent, qui en font naître une troisième.  L’association Bullshit est née de cette manière et est à l’origine de l’Expo de OUF. Ainsi, Bullshit voit le jour le 29 décembre 2012. L’association se place comme une association référente par la connaissance, la pratique, le réseau et le savoir de cette culture.

L’expo de OUF favorise le partage, développe l’éveil et insuffle les enjeux actuels des cultures alternatives. On s’adresse à tous, pour tous. Notre événement intègre des disciplines artistiques diverses dans une manifestation encadrée.

«  Rassembler pour échanger, s’inspirer et créer ! »

Au début, on n’a pas fait de plans sur la comète. On avait juste l’envie, la foi ! L’envie de créer un monde qui nous ressemble. L’envie de faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux. Et surtout une volonté de jouer local. Fédérer les nombreux acteurs culturels de Nîmes et ses alentours pour leur offrir le feu des projecteurs qu’ils méritent. Provoquer des rencontres, se faire de nouveaux potes. Rassembler pour échanger, s’inspirer et créer !

Si l’on a commencé cette aventure en recherchant avant tout à se faire plaisir (et c’est encore le cas aujourd’hui, rassurez-vous), c’est à présent plus par devoir civique et pédagogique que nos activités perdurent. Aujourd’hui l’association a fait ses preuves et tend à être reconnue par les institutions pour le sérieux de ses activités (événementiel culturel, ateliers d’initiations et découvertes…). Même si le nom de l’association nous porte encore préjudice, nous souhaitons le conserver pour  démontrer qu’il ne faut pas se fier aux apparences.