expo-de-ouf

cheval-de-3

Cheval de 3 ?

La métaphore du cheval de Troie a clairement une connotation guerrière si l’on s’en réfère au mythe. Après avoir assiégé Troie pendant dix ans en vain, les Grecs ont l’idée d’une ruse pour prendre la ville : construire un cheval géant en bois creux, dans lequel se cache un groupe de soldats. Le cheval est tiré dans l’enceinte de la cité qui fait alors une grande fête. Lorsque les habitants sont pris par la torpeur de l’alcool, la nuit, les Grecs sortent du cheval et ouvrent alors les portes, permettant au reste de l’armée d’entrer et de piller la ville. A la manière de ces guerriers nous voulons nous aussi envahir la ville. Notre arme ? Spray, bombes, peinture, collage. L’art comme un cadeau que l’on offre à la ville, l’art comme une manière de montrer nos positions, l’art comme une idéologie à suivre envers et contre tous. Une ruse créative bien affûtée pour ne pas perdre la face dans une société encore trop frileuse.

« Appuyer la philosophie de l’art par tous et pour tous »

Pour la troisième édition, l’équipe a eu la volonté d’appuyer la philosophie de «  l’art par tous et pour tous ». A l’aide d’une exposition artistique originale et déambulatoire, les cultures alternatives sont à l’honneur puisqu’elles s’affichent dans le champ de vision des piétons citadins.

Comme tout événement culturel on leur permet d’accroître leur réflexivité autour de ces disciplines alternatives, de piquer leur curiosité sur les enjeux de ces arts et enfin, de leur faire accéder à une nouvelle vision de l’art, moins académique.

« Sortir des murs »

Un de nos projets phares est de créer un parcours d’art en centre-ville avec différents lieux exposés. Un fanzine sera rédigé pour une aide à la visite retraçant tous les points à voir. On souhaite dynamiser par des œuvres artistiques certains quartiers de Nîmes souvent boudés par les habitants.

… Et on rajoute en plus au programme  des concerts, des projections, ainsi que des conférences-débats. Sortir des murs permettra de faire vivre le quartier et d’affirmer la culture urbaine comme créatrice de lien social.

expo-de-ouf
expo-de-ouf